Les oxydes pour sublimer vos créations céramique

banniere_oxyde_solargil_paris.png

Les oxydes et leur fonction dans la composition des glaçures

La présence des OXYDES justifie la grande variété des glaçures et donne à chacune une couleur.

Les OXYDES ne donnent pas une couleur déterminée, sauf en ce qui concerne l’Oxyde de plomb qui donne une couleur jaune pâle, et le mélange plomb + antimoine, qui donne une couleur appelée Jaune de Naples.                               

La SILICE (SiO2) est le seul oxyde indispensable au verre et à la glaçure.  Elle ne dénature pas les couleurs des glaçures.                                                                       

Les OXYDES METALLIQUES ont des points de fusion et une activité chimique très différents.                        

L’ALUMINE  (Al2O3)  est réfractaire ne fond pas en dessous de 2040°C. L’Alumine  augmente la dureté des glaçures.               

L’OXYDE de SODIUM  (Na2O)agit sur les glaçures come un fondant très puissant. La présence de la soude développe des couleurs vives et brillantes.                       

L’OXYDE de POTASSIUM (K2O),a les mêmes avantages et inconvénients que le sodium, lesmêmes brillances et un coefficient de dilatation plus faible.           

L’OXYDE de PLOMB  (PbO),ajouté à la silice, donne une très bonne glaçure basse température, 1190°C maxi, en atmosphère oxydante, qui s’adapte parfaitement à la plupart des pâtes céramiques. Mais l’oxyde de Plomb est très toxique.                       

L’OXYDE de CALCIUM (CaO),ajouté aux oxyde de zinc, de sodium, ou de plomb facilité la fusion des glaçures. En augmentant le volume d’Oxyde de calcium dans les émaux, on obtient des effets satinés.                                       

L’OXYDE de BARYUM (BaO),a un effet similaire à celui de l’oxyde de calcium dans les glaçures, mais il faut réduire les quantités. Il est utiliser pour obtenir des glaçures mates. La cuisson en réduction favorise les céladons, les bleus de fer.                   

L’OXYDE de MAGNESIUM (MgO)est surtout utilisé comme fondant en haute température avec un effet opaque, doux, dense. Un excès d’oxyde de magnésium pout provoquer des picots et des retraits d’émaux.           

L’OXYDE de ZINC (ZnO),est utilisé comme fondant en moyennes et hautes températures pour remplacer l’oxyde de plomb. Très actif en petite quantité. Utilisé en grande quantité, risque d’altérer les couleurs.               

L’OXYDE de STRONCIUM (SrO),a un effet similaire à celui du calcium, mais nettement plus cher.                                       

L’OXYDE d’ANTIMOINE  (Sb2O3) utilisé pour opacifier les glaçures en combinaison avec l’oxyde de plomb pour obtenir le jaune de Naples.       
       

Oxydes utilisés en céramique pour colorer les glaçures.

Les GLACURES colorées par des oxydes métalliques sont très appréciées. L’utilisation des oxydes, la composition des glaçures,  le nombre de couleurs possibles est infini.

Les OXYDES COLORANTS

L’Oxyde de Fer (Fe2O3 )est très utilisé pour colorer les glaçures et donne des couleurs qui varient entre le cuir, le brun, le brun-rougeâtre, le jaune. Tout dépend du % ajouté dans la glaçure : 1% d’oxyde de fer suffit à teinter faiblement une glaçure, 3% donne une teinte moyenne, 5% des tons soutenus et 7% des bruns foncés ou du noir.

L’Oxyde de Cuivre (CuCO2) est utilisé dans les glaçures pour donner des bleus et des verts. 1% d’oxyde de cuivre teintera légèrement la glaçure, 2 à 3% donneront une couleur vive. Au dessus de 5% la surface devient sombre ou métallique, verte ou noire.  Environ 2% d’oxyde de cuivre ajouté à une glaçure alcaline donneront une couleur intense.

L’Oxyde de Cobalt (CoCO2) est le colorant le plus stable, il donne le même ton de bleu extrêmement intense, dans presque toutes les glaçures, et quelque soit le mode de cuisson.  Très souvent on le remplace par le carbonate de cobalt qui donne des résultats très proches : 0.25% donnent un bleu moyen, 0.5% donne un bleu vif, 1% donne un bleu foncé. Au dessus de 1% on obtient une teinte noire.    

L’Oxyde de Chrome est un colorant polyvalent et contient toute une gamme de couleurs qui vont du rouge au jaune, au rose,  au brun et au vert suivant la glaçure de base et la température de cuisson. Avec 0,5 à 1% d’oxyde de chrome dans une glaçure contenant 5% d’oxyde d’étain, on obtient un rose ou un orange ou un jaune brillant.  Quand on mélange 0,5% d’Oxyde de chrome et 1% d’oxyde de cobalt avec cuisson à 1250°C on obtient un bleu-vert magnifique.         

L’Oxyde de Manganèse (MnCO2) rend les glaçures pourpres ou brunes. Le manganèse a un faible pouvoir colorant, il faut ajouter entre 2 et 3% pour obtenir une couleur intense. Mélangé avec un peu d’oxyde de cobalt, un obtient un violet ou une couleur prune                         

L’Oxyde de Nickel (NiO) dans la glaçure donne des grande variété de couleurs. Quand on le mélange à 1% dans la glaçure, on obtient du gris. Jusqu’à 2% on atteint le brun. On l’utilise pour modifier les couleurs des autres oxydes.                           

L’Oxyde de Vanadiumest employé généralement pour des teintures. Il donne des glaçures jaunes : 5% donne du jaune pâle, 10% du jaune vif.                   

Le Rutile est un minéral qui contient de l’oxyde de titane et de l’oxyde de fer. En ajoutant entre 3 et 5% de rutile dans la glaçure, on obtient des tons cassés et des effets mouchetés. Dans les glaçures contenant du cuivre, du fer, du cobalt ou du chrome, le rutile peut donner des effets cendrés et denses, très riches en diversités.                           

L’Ilménite contient à la fois du titane et du fer. Il est surtout utilisé pour modifier la texture et produire des tâches ou des mouchetures dans les glaçures. Si la glaçure contient d’autres oxydes colorants, elles pourront être entourées de petits halos jaunes qui donneront à la glaçure un aspect complexe. 1 à 3% suffisent pour modifier les couleurs.            -

L’Oxyde de Chrome est utilisé dans les glaçures pour avoir du gris, du brun ou de noir. 2% fonceront fortement les couleurs.